Les écoles à pédagogie Steiner-Waldorf – BASTET

Plus de 700 écoles Steiner-Waldorf en Europe, dont une vingtaine en France et 5 en Belgique.

Il s’agit d’écoles à pédagogie active qui ont tout pour plaire : l’enfant est unique, il est survalorisé. L’accent est mis sur l’expression, notamment corporelle. Les activités sont riches et variées, on y fait du jardinage, de la danse, on respecte le rythme naturel de l’enfant,… Les touts petits rangent leurs affaires en chanson. Beaucoup de jeux (libres et dirigés), mais aussi de tâches de la vie quotidienne pour les rendre autonomes. On y mange bio et on se préoccupe de l’écologie.

Ça fait vraiment rêver hein ? Tout cela est effectivement très séduisant.

Steiner, le fondateur, a aussi créé l’anthroposophie. Il s’agit d’une «nouvelle science» ésotérique ayant comme particularité, entre autres, de refuser la réfutabilité (autrement dit, on ne peut pas contredire les croyances de l’anthroposophie).

Cela signifie que l’enfant n’est pas encouragé dans son sens critique. Il n’apprend pas à réfléchir, à critiquer, à trouver la vérité.

Quelques exemples : l’Atlantide et les gnomes existent, le cosmos s’arrête à Pluton, l’astrologie est une science, la réincarnation est une réalité…
Tout cela se transmet sous le mode de l’allusion, jamais de l’affirmation, afin de donner aux enfants l’impression que la conclusion vient d’eux-mêmes. L’«hypothèse» de la véracité de ces mythes est abordée, pas une fois mais à de nombreuses reprises pour que l’idée fasse son chemin dans l’esprit des élèves.

De nombreux rituels sont mis en place et il y a énormément de «paroles»/récitations (pour chaque moment de la journée, du mois, de l’année, pour chaque événement,…) qui sont en fait des prières, des mantras, pour la plupart écrites par Steiner lui-même.
Ces prières vont véhiculer les idées anthroposophiques et vont s’imprimer inconsciemment dans l’esprit des enfants.

L’idée est transmise aux enfants qu’ils font partie d’une grande famille. Les enseignants sont très proches des élèves, ce qui donne lieu à des dérapages fréquents. On leur apprend aussi qu’ils ont de la chance d’être dans cette école, on leur donne l’impression qu’ils font partie d’une élite (élite ayant un potentiel d’intelligence supérieure mais qui ne fournit aucun travail de réflexion pour que ce potentiel se développe, d’ailleurs les rares études qui ont été faites à ce sujet démontrent d’importantes lacunes intellectuelles des enfants de ces écoles). Pour Steiner, les races humaines peuvent être classées hiérarchiquement.

Alors bien sûr, les enfants y sont bien et les enseignants ne sont pas réellement conscients d’annihiler la pensée des élèves, puisqu’ils sont eux-mêmes endoctrinés.
Bien sûr, tous ne deviendront pas des anthroposophes, mais tous développeront une inclination pour le monde ésotérique et occulte.
Leur esprit critique ne sera pas développé, ce qui en fera des adultes moins capables d’analyser et de se rebeller contre les injustices du système.

Personnellement, je ne voudrais pas de cela pour mes enfants. Je souhaite justement qu’ils soient capables de réfléchir et de remettre en question les vérités universelles.
Mais aussi, je ne souhaite pas qu’un monde imaginaire (prépondérant dans la pédagogie Steiner – et pas un imaginaire créé par l’enfant mais qui lui est enseigné) soit considéré comme vrai. Je pense, à l’instar de Maria Montessori, que ça n’aide pas à développer leur imagination mais au contraire, la réfrène.

Pour conclure, je pense que malgré la bienveillance affichée dans ces écoles, cette pédagogie est tout sauf bienveillante. Elle enferme les enfants dans un monde sectaire, non pensant et homogène et sert bien l’objectif premier de Steiner, qui était de développer le mouvement anthroposophe en visant les personnes les plus malléables : les enfants.

Cela comporte à mon sens de grandes similitudes avec une secte du type scientologie. Et la raison pour laquelle cette pédagogie n’a pas encore été trop dénoncée, c’est que son endoctrinement est très subtil. On s’y sent bien, aimé, accueilli comme dans une famille, mais en échange on agit selon des codes cultuels et on accepte un courant de pensées irréfutable qui ne laisse aucune place à la vraie liberté intellectuelle.

 

Pour plus d’informations, je vous invite à vous renseigner sur l’anthroposophie, sur les critiques de la pédagogie Steiner-Waldorf, et de visionner cette vidéo qui est un témoignage de Grégoire Perra, ancien élève puis professeur dans une école Steiner-Waldorf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *